VOYAGE SCOLAIRE À AUSCHWITZ Spoliation esthétique : une forme de déshumanisation

Houcem FERCHICHI, Professeur de Lettres-Histoire,
Lycée Louise Michel, Nanterre (92).
Classe de Terminale Baccalauréat professionnel Métiers de la mode
Partenaires : Région Ile de France / Mémorial de la Shoah

Le 22 novembre 2018, une classe de Terminale baccalauréat professionnel Mode du lycée Louise Michel de Nanterre, a embarqué, pour une journée riche en émotions, pour le camp d’Auschwitz.

Un projet inscrit dans la bivalence des programmes

Ce projet s’inscrit dans la continuité du programme de Lettres-Histoire de la classe de première. En effet, le programme en Français portait sur les effets bénéfiques et néfastes du progrès, où l’accent fut mis tout particulièrement sur les atrocités commises durant la seconde guerre mondiale, conduisant les élèves à s’interroger sur la mise en péril de l’humanité par le progrès technique ; un progrès technique capable de raviver les plus bas instincts de l’homme. Parallèlement, en histoire, les élèves ont étudié la France sous l’Occupation en insistant tout particulièrement sur l’épisode de la rafle du Vel d’Hiv, où les témoignages vidéos ont ému les élèves. A cette occasion, les élèves ont redécouvert, avec effroi et indignation, l’ignominie humaine et l’horreur de la guerre, notamment avec les exactions du régime de Vichy.

Et, c’est donc animé par un réel désir d’approfondissement que ce projet de voyage voit le jour, à la fois pour comprendre mais également pour dénoncer. Un projet qui vient parfaitement compléter l’objet d’étude « L’homme et son rapport au monde dans la littérature et les autres arts », donnant lieu à la lecture d’Antigone de Jean Anouilh et l’opposant à l’étude du mythe de Faust toujours aussi vivace. Ce projet a permis également d’allier différentes disciplines comme les arts appliqués et la mode, spécialité professionnelle de cette classe.


La spécialité professionnelle au cœur d’un projet en Lettres-Histoire

En effet, c’est au travers du spectre de leur spécialité, la mode, qu’il a été décidé d’aborder ce projet. La mode est, par une essence, une discipline qui s’attache au paraitre et à l’esthétique ; un paraitre auquel les élèves sont très sensibles. Cette sensibilité a donc mené les élèves à constater une véritable confrontation esthétique au sein du III Reich.

Cette confrontation met en exergue deux visions esthétiques : d’une part, les uniformes nazis confectionnés par Hugo Boss et qui cherchent à dégager une certaine « prestance ». Et d’autre part, Auschwitz au cœur de la spoliation esthétique, où dès leur arrivée, les déportés subissaient un processus de « déshumanisation » (du rasage des cheveux aux tenues des prisonniers). Le projet a été soumis au Mémorial de la Shoah, qui l’a accueilli favorable en nous permettant de participer au voyage d’étude d’une journée à Auschwitz.

Faire vivre l’Histoire


Ce voyage a été l’occasion de faire vivre l’histoire ; car chaque lieu était empreint d’une charge émotionnelle qui n’a laissé aucun élève indifférent, laissant un souvenir significatif dans l’esprit de chacun. Une expérience qu’ils ont voulu partager à travers l’élaboration d’un panneau, avec le concours bienveillant du Mémorial de la Shoah. C’est avec un grand enthousiasme que la classe à pris part à cet exercice .Un panneau exposé et présenté, le 25 mars 2019, au conseil régional à une délégation composée entre-autre de Madame Caroline Coblentz (élue) et de Monsieur Jacques Fredj (directeur du Mémorial de la Shoah).

Entre histoire, mémoire et engagement : la portée civique du projet

A une heure où les actes antisémites se multiplient, ce type d’initiative apparait comme un excellent moyen d‘éveiller les consciences et de lutter contre toutes les formes de discriminations. Ainsi, les élèves sont devenus, à leur tour, acteurs de l’histoire ; les ambassadeurs de cette mémoire afin que l’on n’oublie jamais l’horreur. Et à leur manière, les élèves font vivre la mémoire, une mémoire dont ils se sont fait un devoir de transmettre.

Panneau Lycée Louise Michel


Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)