Le travail personnel de l’élève GEP lettre 6, mars 2019

, par GEP

Le groupe GEP s’est penché sur une notion centrale dans nos pratiques : Le travail personnel de l’élève. Mais qu’entend-on réellement par-là ? Trop souvent résumée aux devoirs à la maison, cette notion est en fait bien plus large. Elle peut être définie comme un ensemble de processus mobilisés de façon autonome et personnelle par l’élève pour s’approprier les objets d’enseignement (connaissances et compétences). Poser la question du travail personnel de l’élève, c’est envisager un continuum entre la classe, l’établissement et la famille, et penser les ponts entre tous les acteurs qui interviennent, à divers moments et selon diverses modalités (classe ordinaire, AP...) Vous trouverez donc dans cette lettre deux retours d’expérience portant sur l’engagement des élèves dans le travail intellectuel et des ressources plus larges pour vous accompagner dans vos pratiques

PÉDAGOGIE

Le travail personnel de l’élève dans la classe, hors classe

Coordonné par Claude Bisson-Vaivre, cet ouvrage en ligne présente une synthèse de l’état de la recherche sur le travail personnel de l’élève. Il rappelle que « le travail personnel ne relève [...] pas de l’initiative propre de l’élève ni des apprentissages spontanés : il s’organise et se prépare, en particulier au sein de la classe ». « Si les devoirs relèvent de l’implicite, ils mettent en difficulté les élèves ».

Dans le dernier chapitre, des pistes concrètes sont proposées aux enseignants.

Les cahiers pédagogiques « organiser la coopération entre élèves »

Dans les cahiers pédagogiques, P. Cieutat et S Connac proposent une série de fiches sur la coopération entre élèves. L’une d’entre elles aborde le plan de travail. Cet outil permet à chaque élève de planifier et d’adapter son travail personnel à partir de ce qu’il souhaite et peut réaliser.

APPLICATIONS


Framaboard
Framaboard est un outil de planification des activités en ligne, coloré, qui s’inspire de la méthode Kanban. Il est hébergé sur le site d’outils libres de droits Framasoft. L’utilisateur crée un compte sans utilisation des données personnelles. Les tâches à réaliser sont classées en colonnes : « attente », « en cours », « prêt », « terminé ». On peut déplacer les tâches dans les différentes rubriques en fonction de l’avancement, créer des dates butoirs, exporter le tout dans un format tableau ou texte.
Le mode collaboratif permet ainsi de gérer un projet à plusieurs, cela peut être utile dans l’élaboration du chef d’œuvre des élèves. Un tutoriel est disponible sur le padlet « le travail personnel de l’élève »..

Qr Code

Le Qr Code est un lien vers une adresse internet ou une information. On y accède avec un smartphone ou une tablette en le scannant. Il n’aide pas par lui-même au travail personnel de l’élève, cependant il peut être un outil pour faciliter la démarche d’aller vers ce travail en simplifiant l’accès à des ressources pédagogiques (vidéos, exercices, textes...). On peut ainsi insérer dans une fiche de révision classique un Qrcode qui donne accès à une vidéo (ex :histoire de la laïcité)
Legénérateur proposé par l’académie est très complet. Pour y accéder, Barcode Scanner est un bon exemple d’application

EXPÉRIENCES

Travailler à son rythme grâce au plan de travail

Comment travailler à son rythme sur un corpus en Français en 1ere en gagnant en autonomie ? C’est à cette question que propose de répondre cette expérience inspirée du concept du plan de travail de la pédagogie de C.Freinet.
Dans le contexte d’une séquence de Français sur « L’homme face aux interrogations scientifiques et techniques », il s’agissait d’amener les élèves à gérer un travail d’écriture personnelle en gérant leur temps, en pratiquant l’entraide entre pairs et en progressant à leur rythme. L’utilisation des outils numériques (smartphone, QR code, ressources sur un padlet et forum de l’ENT) participe aussi à l’acquisition de l’autonomie nécessaire au travail personnel.

Le travail personnel de l’élève avec Piktochart

Piktochart est un outil numérique simple d’utilisation qui permet de faire des infographies, c’est-à-dire de mettre en image pour rédiger et rendre compte de ses idées autrement. Il permet de développer le travail personnel de l’élève puisque celui-ci va pouvoir travailler autrement en exprimant et en organisant ses idées, lui ouvrant la voie vers un plus grand investissement personnel.
L’expérience menée avec cet outil montre comment des élèves de divers niveaux de baccalauréat professionnel s’en sont saisis aussi bien à travers des séquences d’histoire (L’idée d’Europe au XX ème siècle), que de géographie (La France dans l’UE et dans le monde, Acteurs et enjeux de l’aménagement des territoires…) et d’EMC (Pluralisme des croyances et laïcité) ou d’EGLS.

POUR ALLER PLUS LOIN
→ Vous pourrez trouver d’autres liens sur ce padlet.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)