MENER UN PROJET SUR LA SHOAH SUR TROIS ANNEES AVEC UNE CLASSE DE BAC PRO

, par Bouchereau Clément

Clément Bouchereau, PLP Lettres-Histoire,
Lycée Louis Jouvet de Taverny (95)
Classe de bac pro ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne)
Partenaires : le Mémorial de la Shoah, l’Union des déportés d’Auschwitz, la Région Ile de France, la Fondation pour la mémoire de la Shoah, le Ministère des armées, la Fédération André Maginot :

La classe concernée et les objectifs du projet

Le projet a été mené sur trois ans avec la même classe de bac pro ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne), de la Seconde à la Terminale, de septembre 2016 à juin 2019.
Les élèves de la classe lors du témoignage de Rosette Levy, rescapée de la Shoah

Les objectifs étaient les suivants, tels qu’ils furent formulés par exemple dans les documents de demandes de subventions :
« Permettre aux élèves, sur leurs trois années de lycée, de cheminer scolairement, culturellement et personnellement à travers l’étude, sous différents angles, de la question de la Shoah.
- Permettre à l’élève de se positionner de manière plus juste dans son rapport au monde et à l’histoire à travers l’étude d’un événement clé de notre passé, la Shoah.
- Mobiliser chez l’élève des capacités (ouverture d’esprit, exigence, posture de création) lui permettant de prendre confiance en lui afin de l’aider dans ses réussites scolaires, personnelles et citoyennes
- Offrir à l’ordinaire d’une classe en difficulté scolaire un espace de création, d’émancipation et de progression. »

Le déroulement du projet et les activités proposées aux élèves

2nde bac pro (2016-2017)
- En classe :

  • Visionnage et étude du film Elle s’appelait Sarah de G. Paquet-Brenner (2010) et première mise au point historique sur la Shoah afin de débuter le projet.
  • Découverte de la Shoah à travers la poésie par le biais de la vie et de l’œuvre de Max Jacob, mort à Drancy [Ce travail a été mené dans le cadre de l’objet d’étude de français “Des goûts et des couleurs, discutons-en”].

- En dehors de la classe :

  • Visite du Mémorial du camp de Drancy.
  • Visite du Mémorial de la Shoah de Paris.
  • Atelier « Au fait c’est quoi être Juif ? » dans le quartier du Marais à Paris (par le Mémorial de la Shoah).
  • - Atelier d’écriture (10 h) avec Gérard Noiret : écriture de poèmes sur la Shoah.
  • - Lecture publique des poèmes.

1ère bac pro (2017-2018)
- En classe :

  • En histoire : Sujet d’étude “ De l’État français à la IVe République (1940-1946)” / Situation : La rafle du Vel d’Hiv.
  • En français : Étudier le combat d’un « Juste », Oskar Schindler, à travers l’étude du film La liste de Schindler de Steven Spielberg (1993) [Objet d’étude : Les philosophes des Lumières et le combat contre l’injustice. Question travaillée : Une action juste l’est-elle pour tout le monde ?]
  • En EMC : Comparaisons du système démocratique en France et en Pologne afin de préparer le voyage scolaire dans ce pays et de s’interroger sur l’idée de citoyenneté européenne [Dans le cadre du thème « Exercer sa citoyenneté dans la République française et l’Union européenne »].

- En dehors de la classe :

  • Exposition temporaire au Mémorial de la Shoah : « Beate et Serge Klarsfeld,
    les combats de la mémoire
    (1968-1978) ».
  • Visionnage et étude de films sur la Shoah : Shoah de Claude Lanzmann (1985), Ida de Pawel Pawlikowski (2014), Le labyrinthe du silence de Giulio Ricciarelli (2014).
  • Préparation de la visite du camp d’Auschwitz-Birkenau au CDI par l’élaboration d’un plan interactif du camp en utilisant le logiciel Genially à travers les photographies issues de L’album d’Auschwitz.
  • Rencontre de Rosette Levy, rescapée d’Auschwitz-Birkenau.
  • Voyage scolaire en Pologne à Cracovie et Auschwitz-Birkenau (4 jours).

Tle bac pro (2018-2019)
- En classe :

  • En histoire : Sujet d’étude ”Le monde depuis le tournant des années 1990” / Etudier le génocide des Tutsis.

- En dehors de la classe :

  • Préparation d’une exposition au CDI retraçant les trois années du projet.

L’équipe enseignante ayant participé au projet

Le professeur lettres-histoire : Coordination générale du projet, des sorties et du voyage scolaire en Pologne, travail en cours d’histoire, de français et d’EMC.

Le professeur documentaliste : Accompagnement des sorties scolaires, accueil des élèves lors des ateliers d’écriture avec l’écrivain Gérard Noiret, préparation de la visite du camp d’Auschwitz-Birkenau au CDI par l’élaboration d’un plan interactif du camp en utilisant le logiciel Genially à travers les photographies issues de L’album d’Auschwitz, préparation de l’exposition finale retraçant le projet en classe de terminale.

Les professeurs de STMS (Sciences et techniques médico-sociales) : Accompagnement des sorties scolaires, aide à la préparation du voyage scolaire en Pologne sur le plan matériel, participation au voyage scolaire en Pologne.

Les autres professeurs de la classe (PSE, anglais, etc.) : Ils ont régulièrement participé aux sorties scolaires. Le professeur de lettres-anglais a aussi accompagné le professeur de lettres-histoire et le professeur documentaliste lors du voyage de formation en Pologne en janvier 2018. Lors de la venue de Madame Levy, rescapée du camp d’Auschwitz-Birkenau, l’ensemble des enseignants était présent, ainsi que l’équipe de direction et la CPE de la classe.

Photographie de Birkenau prise lors du voyage de formation des enseignants de la classe en Pologne en janvier 2018

Les intervenants extérieurs


Gérard Noiret : Né en 1948, Gérard Noiret est un poète, essayiste, romancier. Il participe activement à la médiation en faveur de la poésie à travers son travail de critique, de formateur et d’animateur d’ateliers d’écriture. Critique pour La quinzaine littéraire, membre du conseil d’administration de la Maison de la poésie, il a aussi travaillé pour France Culture et a animé des ateliers d’écriture dans de nombreux pays (Irak, Guinée, Maroc...) et dans de nombreux lieux en France (IUFM, centres pénitenciers, lycées de quartiers populaires).
Il est intervenu sur un atelier d’écriture de 10 heures en classe de seconde afin de faire écrire aux élèves des poèmes sur la Shoah et de mettre en scène avec eux une lecture publique de leurs textes.

Les guides : Les élèves ont pu rencontrer un certain nombre de guides tout au long du projet (Mémorial du camp de Drancy, exposition permanente du Mémorial de la Shoah, atelier au Mémorial de la Shoah, une guide officielle du camp d’Auschwitz-Birkenau, une guide expérimentée de la ville de Cracovie...).
Ces guides ont été très importants pour eux, ils leur ont apporté leur expertise et se sont toujours adapté au projet de la classe.
C’est le cas de la guide francophone d’Auschwitz-Birkenau (sur la photo) qui a accepté de mener sa visite du camp avec les photographies de L’album d’Auschwitz travaillées en classe.

Rosette Levy  : Née en 1924 dans une famille polonaise, elle habite dans le Val d’Oise. Le 6 février 1944, elle est arrêtée par la Gestapo avec son petit frère à Limoges. Ils sont internés à Drancy, puis déportés à Auschwitz le 7 mars 1944 par le convoi 69. Son frère est directement envoyé aux chambres à gaz. Rosette Levy parvient, elle, à survivre.
Elle est venue témoigner aux élèves en avril 2018, un mois avant leur départ pour la Pologne. Lors de ce voyage, un courrier lui a été transmis de la part de la classe.

Organismes ayant soutenu le projet

Le Mémorial de la Shoah : Il a permis au professeur de lettres-histoire de se former et a offert la possibilité aux élèves de nombreuses visites et ateliers. Ce lieu était devenu, à la fin du projet, familier pour les élèves, qui s’y étaient rendus régulièrement pendant trois ans.
L’Union des déportés d’Auschwitz : C’est par son biais que les enseignants ont pu faire venir témoigner Rosette Levy.
La Région Ile de France : financement de l’atelier d’écriture mené par Gérard Noiret
La Fondation pour la mémoire de la Shoah, le Ministère des armées, la Fédération André Maginot : Financement du voyage scolaire en Pologne. L’ensemble des sommes versées a permis de financer 50 % du coût du voyage pour chaque élève.

Programme du voyage scolaire en Pologne (mai 2018)

Jour 1 :
- Trajet en avion Paris – Cracovie
- Installation à l’hôtel
- Visite du centre historique de Cracovie

Jour 2 :
- Visite du camp d’Auschwitz-Birkenau (Auschwitz I et son musée ainsi que Birkenau) en utilisant le travail mené en classe sur L’album d’Auschwitz
- Visite du musée juif de Galicie : il expose des photographies sur les traces de la présence juive en Pologne

Jour 3 :
- Visite de l’ancien quartier juif Kazimierz
- Visite du camp de travail de Plaszow, du quartier de l’ancien ghetto (vestiges du mur, place des Héros du ghetto, ancienne usine Schindler)
En fil rouge : différencier avec les élèves les écarts entre la réalité et les fiction, entre les lieux tels qu’ils sont réellement et comment ils sont représentés dans le film La liste de Schindler. Percevoir comment la ville de Cracovie est encore marquée par un certain nombre de lieux attestant de l’effervescence d’une vie juive avant 1939

Jour 4 :
- Visite du musée de l’ancienne usine Schindler
- Trajet en avion Cracovie – Paris

Les productions des élèves figurent dans le diaporama joint.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)