Compléter une carte mentale avec un PDF interactif Un moyen simple pour construire des cours en hybridation.

, par Kevin Zanotti

Alors que de nombreux cours doivent être construits à distance ou en hybridation, la tentation est grande de garder ses supports habituels de cours et de les communiquer en .doc ou en .pdf aux élèves. Cependant, dans certaines classes, les élèves n’ont ni ordinateur ni imprimante à domicile. Ils travaillent donc sur la tablette de la région ou sur un téléphone. Il est alors nécessaire de réfléchir à des dispositifs très simples.
Le PDF interactif a pour avantage d’être facile à lire et à enregistrer, léger et non modifiable (sauf dans les espaces prévus). Même avec un téléphone, les élèves peuvent donc effectuer et rendre le travail.
L’enseignant peut avec le logiciel libre « Libreoffice », créer des zones textes modifiables, des formulaires (type QCM), des hyperliens… Le document de cours devient alors plus dynamique.

Un exemple


Compétence : "Maîtriser et utiliser des repères chronologiques et spatiaux"
Item de compétence : "Mémoriser et s’approprier les notions"
Capacité : "Mobiliser les notions et le lexique acquis en histoire et en géographie"
Exemple de mise en œuvres  : "Construire des cartes mentales mettant en relation des notions, des faits, des acteurs, des repères"
Thème  :"hommes et femmes au travail en métropole et dans les colonies françaises"

Séance : Le travail à l’usine.
Problématique : Comment évolue le travail à l’usine entre la fin de XIXe et le milieu du XXe.

Pour aller plus loin sur la carte heuristique.

Créer un PDF interactif avec LibreOffice

-  Pour ajouter des zones de textes modifiables :

-  Pour ajouter des hyperliens (vers des vidéos, des podcasts, des exercices en ligne…) :

-  Astuces : Vous pouvez ouvrir vos documents Word directement avec Libreoffice.
LibreOffice est une suite bureautique. La majorité des utilisateurs ouvrent "Write" (l’équivalent de Word) mais pour faire de beaux documents, Draw est souvent plus pratique.

Compte rendu d’expérience

Cette séance a été testée avec une classe qui a l’habitude des cartes heuristiques et des attentes du professeur. Un grand nombre d’élèves ont rendu un travail. Le bilan est donc positif. Cependant, très peu ont eu la curiosité de cliquer sur les liens vidéo car rien n’y invitait dans la consigne.

Cette séance est assez simple car l’objectif était de rassurer les élèves avec un travail distanciel accessible. Néanmoins il faut éviter l’écueil, sans autre forme d’accompagnement, d’une activité de « remplissage de formulaire ».
A chacun d’orienter le travail de l’élève en le conduisant à d’autres apports, à rédiger, à mettre en relation ses réflexions avec d’autres supports, à aller au-delà du mot clé ou de la réponse strictement attendue, à utiliser ce support comme point de départ à ses révisions, à ses recherches ou à la séance suivante...
Envisageons ce support comme un outil réflexif et non une fin

Prolongement : ce travail peut être envisagé sur tablette, dans une activité de remédiation, en distantiel ou en présentiel.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)